La face cachée des comptines pour enfants

Dans le logement que nous occupions temporairement au Québec, je suis tombée sur un livre d’histoires pour enfants. Je l’ai ouvert, j’ai choisi une histoire aléatoirement et j’ai commencé à la lire à Madame Grosses-joues :

« Un jeune roi entendit un jour une jeune fille à la jolie voix claire qui chantait :

Si j’épousais un roi, je lui donnerais des jumeaux aux cheveux d’or.

Le prince résolut de la prendre pour femme. »

Jusque là tout allait bien. Et puis en continuant ma lecture à voix haute j’ai été prise d’effroi (bon ok j’exagère un peu, mais j’ai été assez… surprise…) et je me suis félicitée que ma fille ne comprenne encore rien à ce que je raconte… voilà pourquoi :

« quelques mois plus tard, la jeune femme mit au monde des jumeaux aux cheveux d’or.

Mais sa belle-mère, jalouse, les remplaça par deux chiens et enterra vivant les jumeaux dans la forêt. »

Si seulement cette histoire était la seule à être louche… En voici quatre autres que vous ne chanterez plus de la même façon à vos bouts de choux:


1. Il était un petit navire

Cette comptine j’en avais bien sûr fredonné le refrain à maintes reprises. Mais j’ai eu connaissance de la totalité de l’histoire cette même semaine (c’est vraiment à ce moment là, après ce beau doublé d’histoires pour enfants bien gores que j’ai eu l’intention d’écrire cet article)

« Il était un petit navire, il était un petit navire

Qui n’avait ja-ja-jamais navigué,

qui n’avait ja-ja-jamais navigué

ohé ohé »

Une chansonnette de matelot rien d’extravaguant. Sauf que dans la suite de cette chanson on nous explique que l’équipage manque de vivres. Ils décident donc de manger l’un d’entre eux ! Et c’est sur le plus jeune que ça tombe

« On cherche alors à quelle sauce
Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé

ohé ohé

L’un voulait qu’on le mit à frire
L’autre voulait-lait-lait le fricasser

ohé ohé »

Quand tu chantes ces paroles sur le petit air gaie de la chanson tu te dis quand même qu’il y a mieux qu’une histoire de cannibalisme pour bercer ton tout petit. Si vous voulez le fin mot de l’histoire, je vous rassure le jeune mousse s’en sort finalement indemne après une prière et une nuée de poissons qui envahit le navire.

2. Il était une bergère

Encore une chansonnette bien connue. La petite bergère qui faisait un fromage avec le lait de ses moutons. Et ron et ron petit patapon ! Mais souvenez vous, un chaton passe par là et s’intéresse d’un peu trop près au fromage. La bergère le prévient que s’il y touche il aura du bâton … pas commode la petite dame.  Mais le chaton ne peut y résister… Et voilà ce qu’il se passe…

« Il n’y mit pas la patte
Et ron et ron petit patapon
Il n’y mit pas la patte
Il y mit le menton ronron
Il y mit le menton
La bergère en colère
Et ron et ron petit patapon
La bergère en colère
Tua son petit chaton
Ronron
Tua son ptit chaton »

Hein ?! Elle a quand même de sérieux problèmes de self contrôle la bergère ! Mais en cherchant un peu des infos sur cette comptine, j’ai pu lire des commentaires de certaines personnes agacées que l’on prenne tout au premier degré et qu’il ne fallait point s’offusquer sur la mort du petit chat.

Le vrai sens de cette chanson (chanson paillarde à l’origine) serait tout autre… car l’expression laisser le chat manger son fromage signifiait en vieux français perdre son pucelage. Le chaton serait en fait un jeune homme souhaitant faire son affaire avec la bergère. Celle-ci lui fait comprendre qu’elle ne veut pas mais il ne l’écoute pas et tente un passage en force. Puis elle le tue. Aaah me voila donc rassurée… il ne s’agirait que de l’histoire d’une tentative de viol…

 

3. Au clair de la lune

Dans le genre chanson à double sens on peut difficilement faire mieux. La version pour les enfants est simple : le protagoniste demande à son ami Pierrot de lui prêter sa plume car il ne peut pas écrire son mot sa chandelle étant morte. (enfin simple si l’on nous explique que plume était dans la version originale lume, pour lumière. Ce qui est beaucoup plus logique parce que moi quand je n’ai plus d’électricité et donc plus de lumière pour écrire le soir je ne me pointe pas chez mon voisin pour lui emprunter un stylo…) Pierrot n’a pas de plume alors il lui conseille de demander à leur voisine qui bat le briquet dans la cuisine. Ah, un briquet pour rallumer sa chandelle, parfait.

« Au clair de la lune,
Mon ami Pierrot,
Prête-moi ta plume
Pour écrire un mot.
Ma chandelle est morte,
Je n’ai plus de feu ;
Ouvre-moi ta porte,
Pour l’amour de Dieu.

Au clair de la lune,
Pierrot répondit :
« Je n’ai pas de plume,
Je suis dans mon lit.
Va chez la voisine,
Je crois qu’elle y est,
Car dans sa cuisine
On bat le briquet. » »

MAIS le sens (à peine) caché de cette comptine est encore une fois lubrique. Pas besoin de vous faire une dissertation de trois pages pour que vous deviniez à quoi fait allusion la chandelle morte… Quant à l’expression « battre le briquet » elle signifie faire l’amour.

« Au clair de la lune,
L’aimable Lubin
Frappe chez la brune,
Elle répond soudain :
— Qui frappe de la sorte ?
Il dit à son tour :
— Ouvrez votre porte
Pour le dieu d’amour !

Au clair de la lune,
On n’y voit qu’un peu.
On chercha la plume,
On chercha le feu.
En cherchant d’la sorte,
Je n’sais c’qu’on trouva ;
Mais je sais qu’la porte
Sur eux se ferma… »

Dans cette seconde partie on parle de lubin. Terme faisant référence à un moine débauché. La porte se referme donc sur « le lubin » et la voisine qui battait le briquet. Notre cher ami peut enfin rallumer sa chandelle…

J’ai juste une petite interrogation… Puisque Pierrot dit que la voisine bat le briquet, serait elle déjà avec quelqu’un entrain de faire sa petite affaire avant que le « lubin » vienne s’inviter ? Ils finiraient donc la soirée à trois ? Mais que fait la bergère ???

4. Jean petit qui danse

Assez avec les histoires de cul ! Cette chansonnette je ne la connaissais pas, mais quand j’ai lu son origine je l’ai immédiatement intégrée à ma sélection. Dans la comptine, Jean Petit danse en remuant son doigt, sa main, puis son pied… Bref il parait heureux ce Jean Petit.

« Jean petit qui danse
Jean petit qui danse
De son doigt il danse
De son doigt il danse
De son doigt doigt doigt
Ainsi danse Jean Petit
Jean petit qui danse
Jean petit qui danse
De sa main il danse
De sa main il danse
De sa main main main
De son doigt doigt doigt
Ainsi danse Jean Petit
Jean petit qui danse
Jean petit qui danse
De son bras il danse
De son bras il danse »

Mais qui est-il ? Et pourquoi cette danse? Et bien il s’agirait d’un chirurgien ayant mené la révolte des croquants au dix-septième siècle. Mais Jean Petit fut capturé par l’armée du roi et roué vif. En quoi cela consiste roué vif ? Le supplice de la roue est l’une des nombreuses façon de torturer au moyen âge. Les membres et la poitrine du condamné à mort étaient brisés, on le plaçait sur une roue afin de l’exposer à la foule puis on le laissait mourir. L’agonie pouvait durer jusqu’à plusieurs jours et si vous aviez un peu de chance on vous accordait l’étranglement. Donc quand Jean Petit danse de sa main c’est qu’elle vient juste d’être explosée, et ainsi de suite pour tous les membres de son corps…


Et des histoires douteuses destinées aux enfants il y en a un paquet apparement!  La mère michèle, nous n’irons plus au bois, la claire fontaine… Vous voilà prévenus !

4 Comments

  1. grasseau isabelle

    17 juillet 2017 at 19 h 21 min

    Et bien voilà, ce soir j’ai eu ma petite leçon de chant, car en te lisant je chantais en même temps toutes ces petites chansons de notre enfance ( et ne rigolez pas , je suis sure que vous avez tous fait la même chose ) !
    Moi, je me souviens de toi perchée sur une chaise à Anglet, qui suppliait Maud de chanter pour la énième fois : ♪♪♪ c’est gugusse avec son violon qui fait danser les filles, qui fait danser les filles, c’est gugusse avec son violon qui fait danser les filles et les garçons ♪♪♪, et bras levés,tu tournais en faisant la danseuse !
    Je ne crois pas qu’il y avait de sens caché à cette chanson d’ailleurs ou alors je ne l’ai pas vu !
    Bisous à tous les 3

    1. Bougie d'Automne

      20 juillet 2017 at 11 h 35 min

      😂 Beau souvenir!! Je ne sais pas non plus s’il y a un sens caché, mais bon il s’appelle GUgusse quand même…. Gros Bisous!!

  2. Mamanoquotidien

    20 juillet 2017 at 3 h 59 min

    😂 Aaaah tu m’as appris le vrai sens de Jean Petit ! Charmant, moi qui la chantait à mes enfants il y a encore peu…

    1. Bougie d'Automne

      20 juillet 2017 at 11 h 36 min

      😝Tu peux toujours chanter, toi seule saura la vérité…

Laissez moi un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :