Grignotons du pop-corn avec Lilou: Split

Je  vous présente une petite nouvelle sur le blog, ma sœur alias Lilou D. Elle adooooore le cinéma, elle a sa carte de fidélité Gaumont en main, elle préfère les pop-corn sucrés que salés, son emplacement favori dans la salle est plein centre ( ou milieu-milieu je ne sais pas comment vous dîtes chez vous ^^) et elle est prête à tout vous dire! Ses coups de cœur ou ses déceptions.

Alors bienvenue à Lilou et sa première critique cinéma!

img_1357

SPLIT fait un strike …

(ok elle est facile!)

Pour commencer, un petit rappel de la définition bowlistique :
Après votre premier essai, deux ou plusieurs quilles restées sur la piste forment une figure très difficile à abattre.

Voilà, qui je crois, peut s’appliquer au personnage principal comme au réalisateur de ce film. En effet même si on le donne souvent fini, décevant, ou encore que l’on n’adhère pas du tout à son style, pour ma part j’aime globalement l’univers de M.Night Shaymalan. J’aime son approche des choses, évènements ou personnes ordinaires qu’il rend extraordinaires, dans un univers oscillant entre l’horrifique et le fantastique. Chaque fois je me dis que cela pourrait arriver (Signes, Phénomènes, Incassable, The Visit).

Cette fois, il aborde le trouble dissociatif de l’identité et amène l’hypothèse que cette pathologie permettrait d’utiliser les capacités non exploitées du cerveau humain, menant à des compétences hors du commun.
Le personnage aux multiples personnalités est servi par James McAvoy, saisissant de justesse et qui arrive à passer d’une personnalité à l’autre dans un rythme soutenu. Il nous donne selon ses facettes un sentiment de malaise, d’angoisse, d’empathie et arrive même à apporter un humour décapant. Son personnage, enfin ses personnages, entrent en action dès le début en kidnappant 3 adolescentes dont la jolie et énigmatique Anya Taylor-Joy (The witch) qui incarne Casey, une jeune-fille en marge.
Commence alors une bataille entre toutes ses entités qui se fissurent et se battent pour prendre le contrôle.

Comme à son habitude le rythme reste assez lent jusqu’au 3/4 du film, ce qui permet de faire monter la tension pour s’accélérer sur le dernier quart se calant au rythme brutal de la dernière personnalité.

En bref, et j’espère sans trop spoiler, j’ai beaucoup aimé ce film qui me donne l’envie de « splitter » de temps en temps. Mon seul doute, la toute dernière scène qui me laisse dans l’expectative, mais là je vous laisse juger…
À bientôt (peut-être, ou pas, l’angoisse 😨) pour un nouvel avis si vous en avez envie !

LILOU D

Bande annonce de SPLIT

 

4 Comments

  1. Laura Ravenclaw

    28 février 2017 at 20 h 24 min

    J’avais envie de voir le film, à la base, juste pour James Mcavoy lol il a l’air vraiment bien !!

    1. bougiedautomne

      28 février 2017 at 23 h 52 min

      J’aime bien cet acteur moi aussi!

  2. MyBeautyHair

    28 mars 2017 at 19 h 45 min

    Coucou ! J’espère que tu vas bien. Je viens te déposé un petit commentaire pour te dire que je t’ai choisie pour le Liebster award 2017, j’apprécie ton blog et je pense qu’il faut le faire partager autour de nous. J’espère que cela te fera plaisir. Je te fais des bisous et à bientôt ! 🙂

    1. Bougie d'Automne

      28 mars 2017 at 23 h 52 min

      Ah merci! Oui ça me fait plaisir, justement j’avais été nominée une première fois mais je n’avais pas encore eu le temps de répondre. Là je vais m’y mettre 😁 Bisous!

Laissez moi un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :