Week-end à Dublin

Notre dernier voyage en date? L’Irlande! Mon cadeau pour mes 30 ans, oui moi le pays des leprechauns ça me faisait rêver. Les grandes falaises en bord de mer, les légendes, la pluie… oh ça va les clichés, et bien nous, telles des âmes chanceuses qui trouvent le trésor au pied de l’arc en ciel (renseignez vous concernant les lutins irlandais si vous ne comprenez pas cette phrase) nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie. Alors comme direz le grand-père de mon mari « Il y a quoi à voir à Dublin? », et bien voilà ce que nous avons fait pendant notre petit périple de trois jours.

irlande-dublin

Nous sommes partis début novembre avec la compagnie Ryanair au départ de Beauvais. Le vol a duré environ 1h30. Après avoir atterri nous avons pris un bus de la compagnie Aircoach qui nous a mené directement au centre ville en une vingtaine de minutes et pour 7 euros par personne. Les tickets sont disponibles à la sortie de l’aéroport juste devant l’arrêt du bus ou tout simplement sur leur site internet.

Notre hôtel, le Temple Bar Inn, était idéalement situé, comme son nom l’indique dans le quartier des bars. Nous avons payé 300 euros pour deux nuits. Pas donné, mais pas plus cher que pour les autres capitales européennes surtout pour un hôtel plein centre. Du coup, nous avons presque tout fait à pied, en sachant qu’on avait tous les transports en commun à proximité.

Le premier jour,

nous avons visité le centre ville en commençant par traverser le quartier de Temple bar. Un quartier très animé et qui correspond à l’image que j’avais de Dublin. Puis nous nous sommes dirigés vers les rues commerçantes, en passant sous les arcades. Toutes les rues sont très animées, avec des musiciens un peu partout. Des musiciens parfois moyens, des bons et même de très bons! Nous sommes finalement revenus à notre point de départ. Aussi étrange que cela puisse paraître, surtout pour de bons français, nous ne buvons pas d’alcool. Oui nous sommes des gens étranges… Mais malgré ça on s’en sort plutôt bien dans la vie, si je vous assure! Du coup, nous avons choisi de dîner au Thunder road café, ce qui nous paraissait être un simple restaurant. Mais comme il y avait une demi-heure, trois quarts d’heure d’attente ils ont pris nos noms et ils nous ont invité à patienter au bar du restaurant. Résultat: nous n’avons pas vu le temps passer! Ce qui pouvait ressembler d’extérieur à une chaîne assez impersonnel s’est révélé être en fait un endroit chaleureux avec une très bonne ambiance. Il y avait des couples, des amis et même des familles avec des enfants. Franchement loin d’une soirée beuverie comme on peut l’imaginer quand on parle d’une rue emplie de bars. Le défilé des taxis n’a pas arrêté toute la soirée pour apporter les fêtards du samedi soir dans cette rue prisée. Et nous avons passé une excellente soirée parmi eux, même avec notre Coca en main.

irlande-dublin

irlande-dublin

irlande-dublin

irlande-dublin

Le deuxième jour

est celui où nous avons le plus marché, environ 10 kilomètres. Nous sommes partis de notre hôtel direction l’ancienne prison que l’on nomme Kilmainham Gaol. Sur la route nous avons croisé quelques petits châteaux et surtout l’usine Guinness. La rue qui nous y mène est très sympa, type industriel bien sûr, avec un petit côté Harry Potter je trouve. Il y a plusieurs calèches qui stationnent là alors si l’envie vous en dit… Le bâtiment est imposant et… et voilà! Je ne vous en direz pas plus car nous n’avons pas fait la visite à l’intérieur. Et oui, réduction budgétaire ma ‘ptite dame. L’entrée coûte 20 euros par adulte. Ce n’est pas donné pour les petits budgets, et comme l’alcool et nous ça fait 5… On a donc repris notre route direction la prison où nous sommes arrivés 1h30 après notre départ de l’hôtel. Est-ce que c’était bien? Et bien vous n’en saurez pas plus! Je ne vais quand même pas vous raconter toute ma vie… Bon d’accord, c’était fermé… Mais on était loin d’être les seuls à avoir fait le déplacement pour rien. Du coup on a pu visiter (gratuitement s’il vous plaît) le musée à l’intérieur, et aller aux toilettes accessoirement. Je ne vais pas mentir, je ne suis pas une grande fan de musées, mais j’ai apprécié cette petite visite. Elle permet d’apercevoir un peu les lieux, et puis il y a tout un tas d’objets et d’archives concernant les prisonniers qui sont assez marquants. Notamment un registre comportant les noms, les délits, les âges et les peines attribuées au cours du 19ème siècle. Certaines lignes, à cause du jeune âge des détenus ou des délits commis, font froid dans le dos. Comme la journée était déjà bien avancée nous avons quitté le musée et on s’est dirigé, toujours à pied, vers le « Phoenix park ». À la base je voulais aller au zoo qui s’y trouve mais il était déjà un peu tard et on commençait franchement à être un peu crevés. Nous avons juste passé un peu de temps autour du Wellington testimonial ce qui nous a permis de voir les locaux s’adonner à un sport bien irlandais, le hurling. Sorte de mélange entre le football et le hockey. Nous avons ensuite repris notre route vers l’arrêt de tramway le plus proche (Oui nos pieds étant en feu c’était la meilleure décision, enfin c’était surtout la mienne puisque mon mari voulait rentrer en vélib, mais il ne faut pas abuser des bonnes choses n’est-ce pas ?) et nous sommes rentrés au bercail.

irlande-dublin

irlande-dublin

irlande-dublin

Le troisième et dernier jour,

nous avons rendu notre chambre mais laissé les valises à l’hôtel pour ne pas être embarrassés pendant la journée. Notre avion ne partant que le soir nous avions encore un peu de temps pour flâner. Nous avons décidé de sortir un peu de Dublin et d’aller visiter la petite ville de Howth. Deux solutions pour s’y rendre, le DART (le train quoi…) ou le bus. Ayant lu que la route par le bus était plus jolie et qu’il nous déposait directement en haut des falaises (n’oublions pas les 10 kilomètres de la veille) nous avons opté pour cette solution. À savoir, le trajet en DART est plus rapide car il est direct contrairement au bus qui s’arrête à plusieurs reprises, il est aussi moins cher. Mais finalement nous étions ravis de notre choix d’autant plus qu’il faut bien 45 minutes pour monter du port de Howth au sommet. Une fois descendus du bus on s’est donc dirigés au bord des falaises et avons emprunté le petit chemin de randonnée qui s’étend vers l’ouest. La vue était magnifique, le grand air, le calme pour couper un peu avec le tumulte du centre ville. Vraiment un chouette coin à seulement 30 minutes de Dublin. Le port est aussi très sympa, il y a même un Starbucks pour se réchauffer et reprendre un peu de forces. Nous sommes ensuite rentrés, nous avons récupérés nos bagages et pris la direction de l’arrêt de bus pour nous mener à l’aéroport. Attention aux horaires où vous prenez le bus, en plein heures de pointe le trajet peu s’avérer un peu plus long. Alors il y a des voies réservées pour les bus mais il y a aussi de gros bouchons donc prévoyez une marge conséquente pour ne pas rater votre vol.

irlande-dublin-howth

irlande-dublin-howth

irlande-dublin-howth

Bilan, nous avons adoré Dublin qui est une ville vivante, chaleureuse avec une super ambiance. Des gens sympa, de la musique et des balades au grand air!

Astuce: Pour l’achat de cadeaux et souvenirs nous avons choisi la boutique Carolls, que vous ne pourrez pas louper car il y en a à tous les coins de rue. Cette boutique est géniale, des rayons qui débordent d’objets en tout genre, un choix pléthorique (oui pléthorique!!) et la bonne surprise c’est de regarder l’étiquette et d’y voir inscrit made in Ireland!

irlande-dublin-howth

  1. Leberuyer

    15 janvier 2017 at 21 h 56 min

    Effectivement cela donne envie d’y faire un petit tour

    1. bougiedautomne

      15 janvier 2017 at 21 h 58 min

      Il faut faire une demande pour le prochain cadeau d’anniversaire de mariage…

  2. Alainn Tours

    16 janvier 2017 at 17 h 33 min

    Superbes photos, c’est vrai que ça donne très envie !

    1. bougiedautomne

      17 janvier 2017 at 12 h 14 min

      Merci! Oui un superbe coin pas très loin de la France, j’espère y retourner un jour pour en voir plus de ce beau pays

  3. Laura Ravenclaw

    2 février 2017 at 15 h 09 min

    L’Irlande me fait rêver, c’est féérique !
    Ton post donne beaucoup envie d’y aller.

Laissez moi un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :